Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Développement durable, évaluation environnementale
 

Changement climatique

Les climatologues s’accordent sur la réalité du changement climatique observé au cours des 25 dernières années, et sur sa rapidité, jamais observée jusqu’alors, liée aux activités humaines émettrices de gaz à effet de serre qui se sont développées depuis la révolution industrielle. L’enjeu est aujourd’hui d’atténuer au maximum ce changement, pour ne pas engendrer de conséquences trop lourdes sur les écosystèmes et les activités humaines. Mais l’enjeu consiste également à s’adapter, puisque les gaz à effet de serre déjà émis vont continuer d’agir pendant parfois plusieurs centaines d’années, et donc inévitablement modifier le climat. Or, le coût de l’inaction (plusieurs centaines de millions d’euros par an pour différents secteurs, d’après l’Observatoire national sur les effets du changement climatique) dépasserait largement celui d’une adaptation organisée et réfléchie, qui permettrait par ailleurs de transformer certains impacts en opportunités. Le Schéma régional climat air énergie (SRCAE), adopté en avril 2013, comporte des orientations en matière d’atténuation du changement climatique (en particulier par la maîtrise des consommations d’énergie et le développement des énergies renouvelables) et d’adaptation à ce changement. Les éléments présentés ici sont pour l’essentiel extraits des travaux conduits dans le cadre du SRCAE. Les références de toutes les études et travaux de recherche sur lesquels s’appuient les données présentées ici ne sont pas mentionnées, ils figurent de manière exhaustive dans le SRCAE auquel le lecteur pourra se reporter.
 
 
Les évolutions climatiques attendues
- Une hausse des températures
- Une baisse des précipitations moyennes
- Une hausse du niveau de la mer
- Un moindre enneigement en montagne
 
Un environnement vulnérable aux évolutions du climat
- Une fragilisation de la ressource en eau
- Une aggravation probable des risques naturels, en particulier sur le littoral
- Des écosystèmes modifiés
 
Des conséquences pour la santé et les activités humaines
- Des incidences sanitaires
- Des impacts variables sur l’agriculture et la sylviculture
- Des enjeux majeurs sur le littoral, en particulier pour l’activité touristique
- Des enjeux pour les zones de montagne