Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports

Contexte

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 octobre 2015

La déviation de Lunel - Lunel-Viel est le premier maillon de l’aménagement de l’itinéraire RN113 entre Nîmes et Montpellier.

L’aménagement entre les deux métropoles régionales a pour vocation de constituer une artère interurbaine à 2x2 voies favorisant fluidité, sécurité et desserte par la création de nombreux points d’échange.

L’agglomération de Lunel est située sur la RN113 à un point d’échange avec l’autoroute A9 et les axes desservant le littoral et ses stations touristiques. Son contournement par le sud a été adopté à l’occasion des concertations visant à étudier les variantes de l’itinéraire Nîmes-Montpellier du fait de sa faculté à assurer le niveau de desserte locale exigée.

Aujourd’hui la RN113 à Lunel accueille 20 000 véhicules/jour avec un accroissement important du trafic en période estivale.

Afin d’éviter une saturation de cet axe dans un avenir proche, l’étude du projet de déviation de Lunel a été inscrite dans le contrat de plan État-Région 2000-2006 avec la participation du Conseil Général de l’Hérault et de la Communauté de communes du Pays de Lunel.

Pour l’État, cette opération doit permettre de :

  • Fluidifier la circulation de transit sur la RN113 entre Nîmes et Montpellier
  • Assurer la desserte des communes de l’agglomération Lunelloise
  • Faciliter le trafic d’échange local en évitant les centre-villes
  • Améliorer la sécurité routière
  • Contribuer à la renaissance des centres urbains
  • S’adapter aux fortes contraintes environnementales

La déviation de Lunel - lunel-Viel est une route neuve à 2x2 voies de 11km avec 6 carrefours entre l’ouest de Lunel-Viel (Incinérateur Ocréal) et la rive gauche du Vidourle à Aimargues (carrefour RN572). Un nouveau pont permettra de franchir le Vidourle un peu à l’aval du pont existant.