Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Actualités
 

Des Ateliers du Développement Durable pour préparer l’arrivée de l’autoroute Castres-Toulouse

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er février 2012

Une réflexion en amont

Le 23 janvier 2012, une centaine d’acteurs du territoire concerné par le projet d’autoroute Castres-Toulouse (élus, représentants du monde économique, syndicats, associations…) se sont réunis à Castres, répondant à l’invitation d’Henri-Michel COMET, Préfet de région Midi-Pyrénées, Préfet de la Haute-Garonne.

Cette journée était conçue comme un temps de réflexion collective sur les défis à relever pour que le territoire prépare l’arrivée de l’infrastructure.
Ces ateliers ont permis de réfléchir à la manière dont le territoire, dans ses multiples composantes, pouvait anticiper les effets de l’autoroute sur l’aménagement du territoire, l’économie, les services à la population, le tout dans une perspective de développement durable.

Sous la présidence de Jean-Marc FALCONE, Préfet du Tarn, les participants ont pu travailler à partir de témoignages et retours d’expérience venus d’autres régions. Ils ont échangé sur leurs propres visions de l’avenir du territoire, en présence de Jean VARLET, professeur de géographie à l’Université de Savoie qui jouait à la fois le rôle de référent scientifique et de grand témoin.

Maîtriser les dynamiques d’aménagement

Durant le premier atelier, ont été explorés les moyens de porter un projet de développement tout en minimisant la consommation d’espaces naturels et agricoles en abordant particulièrement : l’enjeu de la valorisation de l’agriculture et des paysages, les démarches participatives de stratégie et de prospective sur le territoire rural, l’utilisation du SCoT comme outil d’anticipation et de maitrise partagée de l’aménagement du territoire.

Concevoir des stratégies économiques locales

Le second atelier traitait de la manière de tirer le meilleur bénéfice de projets économiques suscités ou accompagnés par l’arrivée de l’autoroute. Les points suivants ont été abordés : l’organisation du développement économique lié à l’arrivée d’une autoroute à partir d’exemples et l’identification des leviers du territoire comme opérateurs du changement.

Nouvelle mobilité, nouveaux services

L’après-midi, trois tables rondes ont traité des changements quotidiens liés à l’arrivée de l’autoroute dans les domaines de la santé et de l’organisation des soins, de l’éducation, de la culture et du tourisme.

Des atouts, des pistes à explorer

A l’issue de cette journée, le grand témoin Jean VARLET a aidé les participants à dégager les premières pistes à explorer. Il a constaté qu’un consensus se dégageait sur le projet, a mis en avant la dynamique économique déjà existante sur le territoire concerné et a souligné qu’une telle réflexion, menée au cours de cette phase amont de la procédure, est une première dans l’instruction d’un projet routier.
Les actes de cette journées seront prochainement publiés. Le groupe de travail "Aménagement - Agriculture" se réunira en mars pour identifier les principales orientations qui se dégagent de cette journée.

Pour en savoir plus, le site du projet d’autoroute Castres-Toulouse