Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Développement durable, évaluation environnementale

Domaine Atténuation

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 mars 2013 (modifié le 20 mars 2013)

La production d’énergie primaire en Midi-Pyrénées a atteint 6,2 Mtep en 2008, soit 4,5 % de la production de la France. Environ 70 % de cette énergie primaire régionale est produite par la centrale nucléaire de Golfech. Le reste provient presque exclusivement d’énergies renouvelables, essentiellement l’hydraulique pour l’électricité, et la biomasse pour la chaleur.

Au delà de la production actuelle, la région dispose d’un fort potentiel de développement des énergies renouvelables, avec des territoires ventés pour l’éolien, un soleil généreux pour le solaire thermique et photovoltaïque, un tissu agricole et agro-industriel très présent, une importante ressource forestière, un parc d’installations hydroélectriques à optimiser. Il convient d’assurer un développement maîtrisé de ces énergies, prenant en compte l’utilisation durable des ressources, les enjeux de préservation de la santé, de la biodiversité, des paysages et du patrimoine, ainsi que la limitation des conflits d’usage.

La consommation d’énergie régionale est sensiblement équivalente à la production (elle s’établit en 2008 à 6,17 Mtep). Cette consommation est essentiellement due aux secteurs Bâtiment et Transport, qui représentent ensemble près de 80 % de la consommation régionale.

Concernant les émissions de gaz à effet de serre (GES), le CO2 représente à lui seul près de 60 % des émissions régionales de GES. Les secteurs Transport et Bâtiment représentant 75 % de ces émissions. En prenant en compte les autres gaz à effet de serre du protocole de Kyoto, la part de l’Agriculture totalise plus du tiers des émissions régionales directes de GES. Le puits de carbone issu des forêts, haies et prairies est estimé à environ 4,7 Mt CO2/an.