Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Développement durable, évaluation environnementale
 

Energie et effet de serre

Le changement climatique est lié à l’émission massive de gaz à effet de serre dans l’atmosphère par les activités humaines (transports, activités industrielles, agricoles et domestiques, feux de forêt…). Il s’agit principalement de dioxyde de carbone, issu de la combustion des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz). Les enjeux énergétiques sont également liés à la raréfaction et au renchérissement des ressources énergétiques, avec des conséquences économiques et sociales. L’urgence des enjeux énergétiques et climatiques s’est traduite dans des objectifs exprimés au niveau international par le protocole de Kyoto et à l’échelle de l’Union européenne avec le « paquet climat énergie » ou « 3 x 20 ». En France les objectifs sont exprimés par « le facteur 4 » en 2050 (division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990), inscrit dans la loi d’orientation sur l’énergie de 2005 et confirmé par la loi de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement de 2009. D’ici 2020 la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie doit être portée à 23%, les consommations d’énergie du parc de bâtiments existants réduites d’au moins 38%. Suite au débat conduit au niveau national relatif à la transition énergétique, une loi de programmation sera préparée d’ici fin 2013. L’enjeu est aussi de se préparer et, dans une certaine mesure, s’adapter aux bouleversements engendrés par le changement climatique, afin d’éviter de trop forts dommages humains, environnementaux et matériels, dans la mesure où les impacts du changement climatique ne pourront plus être intégralement évités, même avec d’importants efforts.
 
 
Un contexte plus exigeant
- Des outils de planification spécifiques pour répondre aux grands enjeux énergie / climat
- Des acteurs régionaux mobilisés
 
Des consommations d’énergie plus faibles qu’en moyenne nationale mais en augmentation
- Une consommation par habitant relativement faible, mais une augmentation constante des consommations
- Le bâtiment, premier secteur consommateur d’énergie
- Le transport, second secteur consommateur
- La sécurité de l’approvisionnement en électricité
 
Une production d’énergie peu importante mais presque exclusivement à partir de sources renouvelables
- Une production déjà significative et en croissance d’énergies renouvelables
- La biomasse, en particulier le bois, principale énergie renouvelable
- Une importante production d’électricité d’origine hydraulique
- Un gisement très important d’énergie éolienne
- Une production croissante de l’énergie solaire
- D’autres énergies renouvelables en devenir
 
Des émissions de gaz à effet de serre issues pour les trois quarts des consommations d’énergie
- Des émissions principalement d’origine énergétique
- Des émissions par habitant moindres qu’au niveau national
- Des émissions dominées par les transports
- Des émissions non énergétiques provenant de l’industrie, la gestion des déchets et l’agriculture