Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Écologie
 

Garonne

Initié en juillet 2005 par décision du comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires, ce plan grand fleuve se définit comme un projet de développement maîtrisé préservant l’environnement général du fleuve tout en exploitant ses potentialités.

Compte-tenu des enjeux de la Garonne reconnu par tous, l’État a ainsi proposé un plan pour la Garonne, à l’instar d’autres grands fleuves français comme la Loire ou le Rhône.

Une première convention inter-régionale a ainsi vu le jour pour la période 2007-2013 entre les régions ex-Aquitaine et ex Midi-Pyrénées. Ce plan conduit dans la cadre d’un partenariat étroit avec l’ensemble des acteurs de l’eau du territoire (collectivités territoriales, services de l’État, principaux usagers…) avait pour objectif de travailler sur 4 axes :
1. Le fleuve et les populations ou « comment gérer la cohabitation entre une population sans cesse croissante et un fleuve sauvage mais menacé ? »
2. Le fleuve et le développement économique ou « comment développer en préservant et préserver pour développer ? »
3. Le fleuve et les milieux aquatiques ou « comment gérer durablement des milieux de vie révélateurs d’un territoire de qualité ? »
4. Le fleuve et son identité paysagère et culturelle ou « quelle identité culturelle et paysagère pour le val de Garonne ? »

Les actions d’inventaire et d’acquisition de la connaissance menées sur la période 2007-2013 ont permis d’être à ce jour dans une phase plus opérationnelle pour assurer une cohérence territoriale renforcée et d’inscrire le fleuve dans une démarche d’aménagement du territoire mieux concertées.

Ainsi un plan Garonne 2 a été mis en place sur la période 2014-2020, dans l’objectif de « garantir un aménagement raisonné et organiser un renouveau naturel et écologique de la Garonne ».

Un axe inter-régional du programme opérationnel FEDER-FSE Midi-Pyrénées et Garonne 2014-2020 prévoit des crédits pour intervenir sur 2 objectifs stratégiques :

- Réduire la vulnérabilité des populations et des biens lors d’une inondation : cet objectif permet de contribuer au financement de différents types d’actions parmi lesquelles : la déclinaison de la directive Inondation par la mise en œuvre du Plan de Gestion des Risques d’Inondation (PGRI), l’élaboration de stratégies locales de gestion du risque inondation décliné notamment au travers des Programmes d’actions de Prévention des Inondations (PAPI), la mise en place d’équipements permettant l’alerte des populations (Systèmes d’Alerte Locaux) et d’ équipements permettant une meilleure anticipation des phénomènes météorologiques liés aux inondations et diffuser la culture du risque (séminaire, documentation à destination des collectivités et du grand public)…

- Remettre la Garonne au cœur des préoccupations d’aménagement et de développement local et restaurer les milieux et les espèces aquatiques.

Cet objectif stratégique se traduit sur 2 types d’actions :

- Action 1 : Actions permettant de faciliter l’appropriation de l’entité Garonne (identité culturelle, paysagère, biodiversité) et sa prise en compte, à tous les niveaux et auprès de tous les publics


Description des actions possibles :
- Actions de connaissance en vue d’une sensibilisation (élaboration de guides techniques, expositions…) et d’une appropriation de l’entité Garonne (identité culturelle, paysagère, biodiversité) et sa prise en compte, à tous les niveaux et auprès de tous les publics (porté à connaissance des données environnementales dans les plans, programmes et projets…).
- Actions de valorisation et d’animation de l’espace fluvial ;
- Actions de qualification des paysages, des espaces et du patrimoine en lien avec les continuités écologiques ;
- Travaux paysagers, travaux de valorisation de l’espace fluvial, de restauration paysagère en lien avec les continuités écologiques ;

Action 2 : Actions concourant à la préservation des espèces aquatiques et à l’amélioration de la fonctionnalité de leurs habitats

Description des actions possibles :
Dans le cadre du programme de restauration des espèces migratrices amphihalines, contribuer notamment aux opérations de repeuplement et de suivi biologique.


Des crédits de l’État, de l’Agence de l’eau Adour-Garonne et des Régions sont également mobilisés en complément des crédits européens au travers du contrat de plan inter-régional État – Régions Garonne sur la période 2015-2020.