Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Développement durable, évaluation environnementale

Indicateur n°02 - Sol mobilisé en m² par habitant supplémentaire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 novembre 2014 (modifié le 18 octobre 2016)

Définition de l’indicateur

Cet indicateur indique en m² la surface consommée par habitant supplémentaire entre deux dates de recensement de la population.
Cet indicateur n’est calculé que pour les communes dont la population a augmenté entre deux recensements.
Les calculs ont été réalisées selon des périodes 2003-2008 et 2008-2013.

Type d’indicateurs

Indicateur de pression

Échelle de renseignement

Régionale, départementale

Objectifs et valeurs de référence

Sans objet

Sources de données

Cet indicateur est calculé à partir de l’exploitation des données Majic 2011 (Mise à jour des informations cadastrales) fournies par la DGFIP, croisées avec les valeurs du recensement de la population effectué par l’Insee.

Fréquence d’actualisation

Tous les 5 ans

Limites et précautions

Les données Majic ont leurs limites d’utilisation. Elles sont avant tout un base de données propre aux services fiscaux pour asseoir le calcul de l’impôt foncier.
Toutes les surfaces ne sont pas cadastrées, les surfaces ne donnant pas lieu à taxation ne sont pas prises en compte dans la base Majic (infrastructures routières , ferroviaires…). À titre indicatif les surfaces non cadastrées couvrent en moyenne 5 % du territoire.

Valeurs

Mise à jour de l’indicateur : septembre 2016

Sol mobilisé en m² par habitant supplémentaire (en m²/hab.)
département Indicateur 2003-2008 Indicateur 2008-2013
Aude 830 838
Gard 786 513
Hérault 459 306
Lozère 2 767 (1)
Pyrénées. Or 543 477
Languedoc Roussillon 632 467

(1) : population en décroissance


Période 2008-2013

Commentaires

Pour la dernière période (2008-2013), le nombre de communes du LR dont la population baisse est tombé à 311. Ces communes sont principalement situées dans les départements de l’Aude, de la Lozère et des Pyrénées-Orientales
Ce sont les communes rurales qui continuent à présenter la plus forte consommation en m² par habitant supplémentaire alors qu’elles ont perdu de la population pendant plusieurs décennies.