Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, logement, paysages

Inscription à la liste du patrimoine mondial

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 octobre 2011

Les Causses et les Cévennes, paysage culturel de l’agropastoralisme méditerranéen, ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial le 28 juin 2011 par le Comité du patrimoine mondial, réuni à Paris pour sa 35ème session.

Ce site s’étend sur 3.000 km² et concerne deux régions, Languedoc Roussillon et Midi-Pyrénées, quatre départements : l’Aveyron, le Gard, l’Hérault et la Lozère, 134 communes en "zone cœur" (périmètre du bien inscrit) et 97 communes en « zone tampon » (périmètre de protection autour du bien), et enfin 5 villes portes, avec Alès, Ganges, Lodève, Mende et Millau.

Le paysage culturel des Causses et Cévennes englobe ainsi les principaux causses (Causse Méjan, Causse Noir, Causse du Sauveterre, Causse du Larzac) immensités parcourues par les troupeaux et montrant par endroits des dolines cultivées. Les gorges (gorges du Tarn et de la Jonte, gorges de la Dourbie, gorges de la Vis) entaillent les causses et accentuent la puissance esthétique du paysage. Les Cévennes offrent un ensemble de crêtes et de vallées qui épaulent le Mont Lozère et le Mont Aigoual dont les estives dominent le paysage.
Cette géographie exceptionnelle abrite de nombreux éléments d’une histoire et d’une culture singulière, à la fois religieuse, savante et populaire. Ce paysage vivant témoigne que, depuis trois millénaires, le pastoralisme a su et sait encore s’adapter à cet environnement naturel, politique, économique et social.

Ce bien a été inscrit sur la base des critères culturels (iii) et (v) :

  • Critère (iii) : apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue : ce site est un exemple exceptionnel d’un type d’agropastoralisme méditerranéen, qui se reflète dans la structure du paysage.
  • Critère (v) : être un exemple éminent d’établissement humain traditionnel, de l’utilisation traditionnelle du territoire ou de la mer, qui soit représentatif d’une culture (ou de cultures) ou de l’interaction humaine avec l’environnement, spécialement quand celui-ci est devenu vulnérable sous l’impact d’une mutation irréversible : exemple exceptionnel d’œuvres conjuguées de l’homme et de la nature, qui a perduré pendant trois millénaires avec sa capacité d’adaptation à son environnement naturel, paysage caractéristique et toujours dynamique, exemplaire de l’agropastoralisme méditerranéen qui peut représenter une réponse commune au sud-ouest de l’Europe face aux changements contemporains.

Les Causses et les Cévennes, paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen sur le site de l’UNESCO.