Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement, logement, paysages

Journée paysage et cinéma à Montpellier

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 juillet 2018

Une "journée des paysages" organisée en partenariat avec la commission du film Languedoc-Roussillon s’est déroulée au Musée Fabre de Montpellier, le 5 juin dernier.

Du paysage à l’écran, quelles interactions entre paysage et cinéma ?

Cette démarche partenariale (DGALN, DREAL, Musée Fabre, Ville de Montpellier, Montpellier Méditerranée Métropole) a permis de proposer un programme de la journée (format pdf - 400.1 ko - 13/06/2018) riche et varié.

Dans ce contexte, les différentes séquences ont proposé :

  • de croiser, sur de mêmes lieux, le regard de professionnels du cinéma et de l’accueil de tournages d’une part, et des paysages d’autre part ;
  • de dégager les caractères, les dynamiques et enjeux en matière de paysages ;
  • d’évoquer les paysages du Languedoc au travers des collections du Musée Fabre et la peinture de Bazille* en particulier.

Le succès rencontré par cette journée réside dans la dynamique apportée par les différents intervenants et la complémentarité de leurs rôles et approches du paysage.

Le rôle de l’État et de la DREAL

L’État a en charge la protection et la préservation des sites :

  • au niveau national, par le classement de sites et la contribution à leur gestion ;
  • au niveau international, par la gestion des Biens UNESCO ;
  • au niveau local, par des avis sur l’intégration paysagère d’aménagements ou d’installations pouvant impacter le paysage, notamment les grands équipements (TGV, autoroutes, …). L’État accompagne en outre les collectivités territoriales dans la protection, gestion et valorisation des sites classés et de leur territoire écrin dans le cadre de démarches dites "Opérations Grands Sites" dont l’aboutissement est consacré par le label d’excellence "Grand Site de France. Ce label garantit, par des programmes d’actions mis en œuvre, la valorisation des sites dans le respect de l’esprit des lieux, notion chère au Réseau des grands sites de France. Ils contribuent ainsi au développement économique des territoires concernés en soutenant les activités compatibles avec le site ou qui lui sont liées.

L’État prend donc toute sa part dans cette politique très partenariale de préservation des paysages, politique parfois ardue car elle peut, de prime abord, sembler s’opposer à des enjeux économiques.

D’une vision de sites monument à la notion de grand paysage

Il faudra attendre les années 70, pour passer d’une vision réduite de sites de petites étendues "sites cartes postales" à des sites prenant en compte des entités paysagères cohérentes. En raison de la forte consommation d’espace impactant les paysages, l’approche du paysage s’élargit. Ainsi, de vastes espaces tels que le site du Canigou, des gorges de la Vis et le cirque de Navacelles, et plus récemment les abords du canal du Midi sont désormais protégés impliquant de vastes territoires où la qualité esthétique recherchée (la valeur d’image) et la valeur patrimoniale deviennent les supports de développement économique et touristique.

Photo DREAL Occitanie - Cliquer sur la photo pour l’agrandir

* Jean Frédéric Bazille, né le 6 décembre 1841 à Montpellier et mort au combat le 28 novembre 1870 à Beaune-la-Rolande, est un peintre impressionniste français.