Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Actualités
 

La déviation de Naucelle mise en service

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 juillet 2015

Pascal Mailhos, préfet de région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, président du Conseil régional Midi-Pyrénées, ancien ministre, et Jean-Claude Luche, sénateur, président du Conseil départemental de l’Aveyron ont coupé le ruban inaugural de la déviation de Naucelle ce 1er juillet 2015. La mise en service de ces 13.7 km de RN 88 est intervenue le lendemain, 2 juillet, rapprochant ainsi Rodez d’Albi et Toulouse.

L’aménagement de la RN 88 – une priorité nationale

En effet, cette route nationale relie deux capitales régionales, Toulouse et Lyon, et constitue un axe transversal majeur de désenclavement du massif central.
Elle a vocation à relier entre elles les préfectures de 7 départements (Toulouse, Albi, Rodez, Mende, Le Puy, St Etienne et Lyon). L’itinéraire constitue un axe économique drainant une population d’un million d’habitants, sans compter les métropoles de Toulouse et Lyon.
La RN 88 joue un rôle important dans le maillage du territoire :
- en assurant le désenclavement des départements de l’Aveyron et du Tarn et en facilitant les relations entre Toulouse, Albi et Rodez ;
- en desservant de façon fine les territoires traversés par un système d’échange performant et sécurisé ;
- en réduisant les temps de parcours entre les agglomérations, en déviant le trafic des centres-villes et centres-bourgs ;
- en réalisant une connexion du réseau autoroutier entre les grandes liaisons nord-sud que constituent l’autoroute A20 à l’ouest et l’autoroute A75 à l’est, avec au-delà, une liaison vers la vallée du Rhône.

Un aménagement au cœur de zones écologiques sensibles

De nombreuses espèces protégées sont présentes sur le site. Parmi lesquelles :
- des crustacés : présence d’écrevisses à pieds blancs ayant conduit à une adaptation du tracé dans la partie haute du cours d’eau « le Lieux » entre Naucelle et La Mothe et à la mise en place de processus chantier spécifiques (traitement des sols, bassins définitifs et provisoires de traitement des eaux de ruissellement, suivi des rejets) ;
- des insectes : pique prune, grand capricorne, damier de la succise qui ont nécessité la protection de zone d’habitat et le déplacement d’arbres ;
- des chiroptères (chauve-souris) : pour lesquels ont été construits des ouvrages spécifiques, des haies plantées pour les guider lors du franchissement de la route ;
- des oiseaux ; des reptiles.

L’objectif principal a consisté à limiter les impacts de l’opération par des mesures d’évitement et de réduction :
- mise en défens de secteurs sensibles ;
- limitation des risques pour la faune ;
- limitation des risques au regard des problématiques loi sur l’eau avec par exemple la mise en place d’un système d’assainissement provisoire.

Zoom sur une mesure de préservation de l’habitat d’une espèce protégée

Elle a consisté, dans ce secteur écologique sensible, à adapter le franchissement du ruisseau du Lieux : le tracé de la route a été modifié pour choisir une traversée avec un moindre impact sur le lit du Lieux et ses berges, et les buses prévues à l’origine du projet ont été remplacées par 2 viaducs de 45 m chacun, permettant de préserver le lit du Lieux (habitat de l’écrevisse à pattes banches) et ses berges.

Le financement de la section entre St-Jean – La Mothe et déviation de Baraqueville

La réalisation de la section La Baraque-St-Jean – La Mothe (déviation de Naucelle) représente 103,5 millions d’euros. Le coût de l’ensemble de l’opération (déviations de Naucelle et de Baraqueville) s’élève à 225,24 Millions d’Euros. Ces financements permettant d’achever ces aménagements sont prévus au CPER 2015-2020 en continuité de leur inscription au PDMI.
Le projet de CPER 2015-2020 prévoit également des études, des acquisitions foncières et premiers travaux pour la dénivellation de 3 giratoires de la rocade de Rodez.

Télécharger le dossier de presse (format pdf - 963.1 ko - 03/07/2015)

En images

la visite commentée
le coupé de ruban
les discours