Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Écologie

Le patrimoine géologique du Languedoc-Roussillon

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 septembre 2013

Qu’est-ce-que le patrimoine géologique ?

Le patrimoine géologique englobe tous les objets et/ou sites qui symbolisent la mémoire de la Terre, de l’échelle de l’échantillon à l’échelle des paysages. Un minéral rare, un fossile animal ou végétal présentant un caractère esthétique ou revêtant une signification scientifique pour reconstituer l’histoire géologique mais aussi enseigner les sciences de la Terre font partie du patrimoine géologique. Un site dont les dimensions peuvent embrasser plusieurs dizaines de km² et dont la morphologie reflète l’histoire géologique en constitue également un élément.

Le patrimoine géologique intègre l’ensemble des disciplines des sciences de la Terre : la paléontologie, la minéralogie, la tectonique, la sédimentologie, la géomorphologie, les ressources minérales, l’hydrogéologie, le volcanisme etc.

Pourquoi le préserver ?

Le patrimoine géologique doit être considéré comme un bien commun hérité qu’il faut transmettre aux générations futures, sans perte de valeur. Cette notion de patrimoine ne s’applique donc que si ces biens sont conservés au présent.

Neck (piton) et dyke (à droite du piton) de la Roque au coeur des pélites rouges permiennes (lac du Salagou, 34) - Photo : BRGM

En Languedoc-Roussillon…

En Languedoc-Roussillon, le patrimoine géologique présente une valeur scientifique et pédagogique. De nombreux sites permettent de reconstituer l’histoire géologique régionale longue de presque 600 millions d’années. Certains de ces sites ont d’ailleurs été choisis comme affleurements-types (ou étalons) de référence internationale permettant de définir un âge de l’échelle stratigraphique (iconographie étalon).

L’histoire montre la forte empreinte de la géologie sur l’homme :

  • cadre de vie (maisons troglodytes dans les gorges, pastoralisme sur les Causses, forte démographie sur les plaines côtières…),
  • utilisation de matériaux de construction (toit de lauze dans les Cévennes, capitelles, pierre à bâtir pour des monuments historiques comme le Pont du Gard, pierres ornementales dont les marbres minervois…),
  • ressources minérales (mines à plomb-zinc de la Montagne noire, mines cuprifères de Cabrières…),
  • utilisation de sources thermales à des fins médicales,
  • utilisation des eaux souterraines (Fontaine d’Eure et aqueduc du Pont du Gard, source et captage du Lez,…).
  • etc.

La géologie variée du Languedoc-Roussillon (terres calcaires, granitiques, argileuses…) influence également la biodiversité et est un facteur essentiel permettant d’expliquer la répartition des espèces animales et végétales.

Le patrimoine géologique représente donc des valeurs scientifiques et pédagogiques, culturelles, touristiques, sociales, écologiques, économiques, médicales…qu’il est nécessaire de préserver de toute dégradation dont les principaux facteurs sont l’exploitation et le pillage de sites fossilifères et minéralogiques, l’urbanisation et le développement routier.