Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Écologie
 

Le patrimoine géologique

Contrairement aux espèces biologiques, les roches ne se renouvellent pas, ou alors à une échelle de temps totalement disproportionnée par rapport à l’échelle humaine. La détérioration d’un site provoque ainsi sa perte définitive. La conservation et la protection de certains sites sont donc essentielles pour connaître l’histoire de la planète et comprendre l’origine des écosystèmes et de la biodiversité actuelle.

Dans le cadre de la loi du 27 Février 2002, l’Etat doit assurer la conception, l’animation et l’évaluation de l’inventaire du patrimoine naturel qui comprend les richesses écologiques, faunistiques, floristiques mais aussi les richesses géologiques, minéralogiques et paléontologiques de la France. C’est dans ce contexte qu’a été lancé l’inventaire du patrimoine géologique national le 5 avril 2007.

L’objectif de l’inventaire du patrimoine géologique de l’ensemble du territoire français est d’identifier l’ensemble des sites et objets intéressants, de saisir leurs caractéristiques, de les hiérarchiser et d’évaluer leur vulnérabilité et les besoins en matière de protection. Cet inventaire est décliné et mis en oeuvre au niveau de chaque région par les DREAL.

Ainsi, la DREAL Midi-Pyrénées a piloté la mise en œuvre de cet inventaire en étroite collaboration avec le réseau régional de spécialistes.

Dans le département du Lot

Deux grands groupes de sites ont été mis en évidence :

- les sites d’intérêt paléontologique : essentiellement les gisements « phosphorites du Quercy », d’âge tertiaire, permettant l’étude de l’évolution des vertébrés continentaux, sur une toute petite surface, durant 50 millions d’années. Unique au monde !

- les sites liés aux phénomènes karstiques, caractéristiques géologiques de toute la région quercynoise accueillant toute l’histoire de l’évolution d’un karst depuis 80 millions d’années jusqu’à nos jours.

De nombreux petits sites d’intérêt minéralogique local (68 sites) sont également présents.

Les quelques sites tectoniques présents témoignent de phénomènes souvent mal conservés ailleurs.

A consulter : la note de synthèse du Lot (format doc - 413.5 ko - 30/07/2010)

Dans le département du Tarn-et-Garonne

La géologie est marquée, à l’extrême Est, par des traces d’anciens plissements hercyniens et par les grandes formations marines du Mésozoïque (phénomènes karstiques spectaculaires tels que les cirques, les gouffres etc.), dans le reste du département.

La paléontologie offre de nombreux gisements de grande valeur patrimoniale. De nombreux gisements de phosphorites permettent de renseigner précisément l’évolution des faunes et du climat de l’Éocène inférieur au Miocène inférieur. Les gisements les plus importants ont été érigés en niveaux repères dans les chronologies internationales.

A consulter : la note de synthèse du Tarn et garonne (format doc - 360.5 ko - 30/07/2010)

Dans le département du Gers

De nombreux gisements de mammifères continentaux exceptionnellement bien préservés expliquent la présence de sites paléontologiques majeurs. Ces sites foisonnent de fossiles très bien conservés.

Le Nord-Est est marqué par la présence de sites marins du Miocène, traduisant les ingressions de l’Océan Atlantique jusqu’au cœur de la Gascogne.

Le Nord est marqué par de petits réseaux karstiques, situés au cœur des formations calcaires continentales.

A consulter : la note de synthèse du Gers (format doc - 153.5 ko - 30/07/2010)

Dans le département de l’Aveyron

La présence de la faille de Villefranche de Rouergue joue un rôle majeur dans la compréhension de la géologie de l’Aveyron.

Le département offre d’importantes zones minéralisées, exploitées depuis l’Antiquité.

Des paysages et des structures karstiques dessinent le paysage : gorges et méandres encaissés (Trou de Bozouls, Gorges de la Jonte et de la Dourbie), reliefs ruiniformes de Montpellier le Vieux, cheminées et coulées volcaniques entraînant des inversions de reliefs (Briounès, le Roc, Déglazines).

Des sites paléontologiques émergent : SSF de Marcou, empreintes de dinosaures (Peyre, Saint-Léons, Salsac…) et ammonites du Jurassique (Antignes, Cornus, le Clapier …).

Les tourbières de celles de la Vergne Noire et de la source du Roc sont encore actives, présentant un fort intérêt patrimonial.

A consulter : la note de synthèse du Aveyron (format doc - 395.5 ko - 30/07/2010)

Pour en savoir plus

Inventaire du patrimoine géologique

 
 
Le patrimoine karstique

Le karst est un paysage façonné dans les roches calcaires, caractérisé par des formes de corrosion de surface mais aussi par le développement de réseaux complexes de cavités et de grottes souterraines.

Le patrimoine karstique de Midi-Pyrénées est exceptionnel.