Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Actualités
 

Le plan de rénovation énergétique de l’habitat

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 décembre 2013

Un Comité de pilotage réuni pour stimuler la mise en œuvre en Midi-Pyrénées.

Le vendredi 13 décembre s’est réuni à Toulouse le premier comité de pilotage régional du plan national de rénovation énergétique de l’habitat. Cette instance, co-présidée* par le président du conseil régional et le préfet de région, est destinée à fédérer les acteurs de Midi-Pyrénées et à coordonner les initiatives.

Des objectifs nationaux ambitieux

Le Président de la République a souhaité, à l’horizon 2020, la réduction de 38 % de la consommation d’énergie dans le secteur du bâtiment. Atteindre l’objectif passe par la rénovation énergétique de 500 000 logements par an, dont 120 000 logements sociaux.

Des modes d’actions nationaux complémentaires

  • le conseil du public, notamment au travers des « Points Rénovation Info Service » (PRIS) mis en place dans tous les territoires ;
  • le renforcement des financements et l’élargissement des bénéficiaires : renforcement des subventions de l’Anah, création d’une prime exceptionnelle ;
  • la qualification des entreprises et artisans : promotion de la qualification « Reconnu Garant de l’Environnement », éco-conditionnalité du crédit d’impôt développement durable et de l’éco-prêt à taux zéro.

Pour inciter les Français à engager des travaux de rénovation énergétique, le gouvernement a lancé mi-octobre une campagne de communication « J’éco-rénove ; J’écomise ». Il a également instauré un numéro Azur unique (0 810 140 240) et un site internet dédié (renovation-info-service.gouv.fr).

En Midi-Pyrénées, 21 « Points rénovation info service » conseillent les propriétaires.

Si le particulier est éligible aux aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), il est orienté vers le réseau « ANAH » (directions départementales des territoires, délégataires des aides à la pierre, collectivités, ADIL ou opérateurs). Si le particulier n’est pas éligible aux aides de l’ANAH, il est orienté vers le réseau des « Espaces Info-Energie » (EIE), piloté par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).
Tous les acteurs du logement et de l’énergie de la région sont mobilisés pour la réussite du Plan de rénovation énergétique de l’habitat : services de l’Etat, Ademe, Anah, Adil qui maillent le territoire régional ainsi que les bailleurs sociaux et collectivités, telles que le Conseil Régional, déjà fortement mobilisés.
Dans chaque département, un comité de pilotage est créé, sous l’autorité du préfet de département, pour impulser la mise en œuvre opérationnelle du PREH.

La dynamique actuelle de rénovation énergétique dans la région est encourageante : plus de 5 300 logements ont bénéficié d’aides directes en 2013.

L’ambition est d’atteindre le rythme de 23000 logements réhabilités par an (parcs public et privé confondus) pour 2017.

Pour en savoir plus

* co-présidée : le préfet de région a accédé à la demande du président du conseil régional de co-présider cette instance.