Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Développement durable, évaluation environnementale
 

Les départements - Enjeux

 
 

Aude

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 juin 2014

Enjeu 1 : Un développement du territoire équilibré intégrant les enjeux socio-économiques et respectueux de l’identité régionale inscrite dans les paysages

Axes Justification
Enrayer l’étalement urbain et l’artificialisation du littoral et de la plaine, et maîtriser le mitage de l’espace rural de l’arrière-pays, tout en satisfaisant les besoins en logements pour tous et en intégrant la nécessité d’un développement économique Des enjeux particulièrement importants sur la bande littorale et dans le sillon audois, avec la large influence des grandes agglomérations Narbonne et Carcassonne, et du secteur du Lauragais, couplée au développement important des réseaux de transport.
Préserver et valoriser les atouts paysagers dans les projets de territoire Un enjeu fort sur la bande littorale et le sillon Audois. Très fort enjeu de requalification paysagère du littoral (cf. Hérault) très artificialisé, auquel s’ajoutent les aménagements touristiques (parkings, campings…) donnant une image urbanisée et mitée des parties encore « naturelles ».. Forte pression urbaine pour l’habitat et les activités sur le sillon audois et ses franges (nord Corbières). Densité du réseau de transport et projet de LGV.

Enjeu 2 : Une très grande richesse écologique et paysagère attachée à des espaces naturels ou agricoles diversifiés et spécifiques à la région

Axes Justification
Poursuivre la protection et développer la gestion des espèces et des habitats pour lesquels la région a une responsabilité particulièrement forte, notamment par l’amélioration de la connaissance Un enjeu globalement assez fort à l’exception du sillon audois (urbanisation, agriculture céréalière, dense réseau d’infrastructures), plus particulièrement sur une grande partie du littoral (lagunes et prés pâturés avec des espèces et habitats très rares voire endémiques –cf. Hérault), l’arrière-pays (zone d’endémisme de la montagne d’Alaric) et le plateau de Sault.
Préserver ou reconquérir les milieux littoraux (dont lagunaires) et marins Enjeu territorialement fort. Des pressions s’exerçant sur les lagunes, liée aux apports des bassins versants, et plus globalement sur le littoral par les activités de tourisme et loisirs (aménagement, surfréquentation), le développement urbain, la cabanisation, les activités portuaires (nombreux ports de plaisance, et grosses infrastructures portuaires dont Port-la-Nouvelle), l’érosion côtière
Préserver ou restaurer les fonctionnalités écologiques des cours d’eau et des zones humides associées Un enjeu concernant toute la vallée de l’Aude et ses grands affluents (Fresquel, Argent-Double, Orbieu…) du littoral à ses sources pyrénéennes. De fortes pressions générées par les pôles urbains de Narbonne et Carcassonne (gros rejets urbains, artificialisation, prélèvements), l’activité agricole (viticulture et grandes cultures sur l’amont) importante (pollutions diffuses et prélèvements), et la densité des ouvrages hydrauliques infranchissables (enjeu grands migrateurs).
Des pollutions diffuses d’origine agricole (pesticides) sur le secteur viticole des Corbières.
Soutenir et valoriser les activités agricoles et sylvicoles, essentielles à la qualité écologique et paysagère de la région Enjeu globalement fort en lien avec la forte pression d’artificialisation et fragmentation (réseaux de transport et espaces urbains du sillon Audois) s’exerçant sur des espaces agricoles d’importance écologique par la forte conservation et connectivité (sauf Lauragais). Un enjeu de restauration de la connectivité dans la plaine du Lauragais. Dans les plateaux d’altitude, un enjeu d’importance relative de soutien aux filières d’élevage extensif contribuant au maintien de milieux et paysages ouverts (diminution de la pression de pâturage).
Faire de la trame verte et bleue régionale une armature structurante de l’aménagement du territoire Des enjeux concernant principalement les milieux humides et aquatiques, réservoirs de biodiversité et jouant aussi pour les grands cours d’eau un rôle de corridor écologique majeur pour la faune terrestre et aquatique (pollutions des eaux, artificialisation et fragmentation, fréquentation sur le littoral). Risque de fragmentation des couloirs migratoires des oiseaux et territoires de déplacements des chauves-souris par le développement de l’éolien (fort potentiel dans l’Aude).

Enjeu 3 : Une gestion équilibrée des ressources en eau et une qualité adaptée aux usages

Axes Justification
Réduire les consommations d’eau prioritairement par la maîtrise des besoins, la lutte contre le gaspillage, puis par l’optimisation de l’exploitation des ressources Enjeu très fort pour une partie importante du département, hors secteur central (moins de bassins concernés et demande relativement limitée), le SDAGE visant tous les bassins versants et certaines masses d’eau souterraines pour la résorption du déséquilibre quantitatif (eau superficielle. et souterraine.) ou le maintien du bon état quantitatif (eau souterraine.). Un enjeu d’amélioration de la gestion hydraulique sur l’aval et l’amont de l’Aude.
Garantir une qualité sanitaire des eaux compatibles avec des usages très exigeants Un enjeu fort sur la partie du département la plus densément peuplée (littoral et sillon audois), en lien avec la présence de nombreux captages prioritaires (sillon audois) pour l’alimentation en eau potable conjuguées à des activités pratiques agricoles consommatrices intrants, des sites majeurs d’activités balnéaires (Gruisan, Leucate)…) et conchylicoles.
Dans l’arrière-pays, enjeu plus modéré lié à un risque de contamination bactériologique (élevage), et la présence ponctuelle de captages prioritaires dans un contexte agricole moins favorables aux apports de pollutions diffuses

Enjeu 4 : Une utilisation efficace et économe des ressources naturelles non renouvelables et un développement de l’utilisation des ressources renouvelables

Axes Justification
Mobiliser les acteurs pour un aménagement des territoires économes en énergie, garantissant la satisfaction des besoins et contribuant à atténuer le changement climatique Un enjeu fort compte tenu de la densité urbaine sur la bande littorale et dans le sillon audois, de la dynamique démographique à la hausse et d’un phénomène important de périurbanisation dans l’aire d’influence des agglomérations de Narbonne et Carcassonne et dans le secteur du Lauragais
Enjeu de développement d’alternatives à la route pour le trafic de marchandises.

Enjeu 5 : La sécurité et la santé de tous, notamment face à une forte exposition aux risques naturels et aux effets du changement climatique

Axes Justification
Réduire l’exposition et la vulnérabilité aux risques naturels et technologiques, et favoriser la résilience Les secteurs les plus densément peuplés (sillon audois, littoral) également les plus exposés au risque inondation, feux de forêt, et plus localement mouvement de terrain (haute-vallée de l’Aude).
Des risques technologiques liés à la présence de sites Seveso, concentrés à Port-la-Nouvelle et autour de Narbonne, du site nucléaire de Malvési-Narbonne et à la densité d’infrastructures de support de transport de matières dangereuses..