Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Écologie
 

Les enjeux et les missions de la DREAL Occitanie

Au sein de la Direction de l’Écologie (DE - 80 agents), les missions du département Eau et Milieux Aquatiques (DEMA) s’exercent sur l’ensemble du territoire de l’Occitanie (13 départements).

Organisation  :
Le DEMA compte 22 agents répartis en trois divisions :
- le laboratoire d’hydrobiologie (10 agents)
- deux divisions « gestion territoriale » (12 agents), l’une sur Adour-Garonne (DGTAG - site Toulouse) et l’autre sur Rhône-Méditerranée (DGTRM - site Montpellier).
Chaque DGT assure sur son territoire l’animation et la mise en cohérence des politiques de l’eau en relai des délégations de bassin AG et RM. Les délégations territoriales apportent leur expertise et leur appui technico-juridique aux services départementaux de l’Etat (direction départementale des territoires DDT) et aux collectivités dans les domaines de la gestion quantitative, de la qualité de l’eau, de la police de l’eau, des démarches concertées de gestion (SAGE, projets de territoire) et de l’organisation des acteurs de l’eau (GEMAPI, EPAGE, EPTB).

Missions  :
- laboratoire d’hydrobiologie :
Il a pour mission de valider les données hydrobiologiques des réseaux de la directive cadre sur l’eau (DCE) pour le compte des 3 districts (AG, RM et Loire Bretagne) et appuie les services de police en DDT(M) et en DREAL pour la qualité des eaux. Il participe au suivi des réseaux locaux d’évaluation de la qualité des eaux (CD, EPTB…). Il vérifie l’atteinte des objectifs de la DCE et des textes connexes sur les points des réseaux institutionnels. Il contrôle les pratiques des bureaux d’études.

- divisions territoriales AG et RM
Elles ont pour rôle de mettre en cohérence au niveau régional, sous l’autorité du préfet de région, les politiques de l’eau et de prévention des inondations. Elles assurent une mise en cohérence régionale des polices de l’eau et élaborent la stratégie triennale régionale de prévention des risques naturels et hydrauliques. Elles contribuent à l’élaboration des doctrines du bassin et les intègrent, le cas échéant, dans leurs doctrines régionales. Elles assurent également, pour les régions concernées par plusieurs bassins, une mise en cohérence des doctrines de bassin au sein de leur région. Elles assurent la concertation avec les partenaires régionaux et apportent une expertise régionale auprès du bassin. Elles animent et coordonnent les DDT(M), les inter-MISEN et les clubs ou groupes techniques métier régionaux.

Les missions d’animation et de pilotage des politiques des deux divisions portent sur :
- la gestion quantitative : mise en œuvre territoriale des documents-cadre (DCE, SDAGE), retour à l’équilibre, suivi des étiages
- la préservation des milieux aquatiques : continuité écologique, migrateurs, zones humides, gestion de l’eau, des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI)
- les pollutions diffuses : Directive Nitrates, captages prioritaires, produits phytosanitaires
- les pollutions urbaines (DERU)