Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Écologie
 

Les Zones Humides

Une zone humide est un territoire où l’eau est le principal facteur qui contrôle le milieu naturel, ainsi que la vie animale et végétale qui y est associée. Ces milieux recèlent une exceptionnelle biodiversité et rendent de nombreux services à la société.

Au cours du siècle précédent, on estime que les deux tiers des zones humides ont disparu en France.

Cette disparition entraîne des conséquences sur la biodiversité (disparition ou fragilisation du statut de certaines espèces) et sur l’équilibre hydrologique de nos territoires (aggravation des inondations, des sécheresses, des contaminations par pollutions diffuses).

L’article 2 Loi sur l’Eau du 04/01/92 (article L.211-1 Code Environnement) définit les zones humides :

« (…) on entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année ».

L’arrêté du 24 Juin 2008 précise les critères de définition et de délimitation des zones humides (en application des articles L. 124- 7-1 et R. 211-108 du Code de l’Environnement).