Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Développement durable, évaluation environnementale
 

Paysage et patrimoine

La Convention européenne du paysage (2000) définit le paysage comme « une partie du territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations ». Davantage que les autres questions abordées dans ce profil, l’approche paysagère fait appel à l’image et au regard que chacun porte sur le territoire. Elle est donc plus complexe à appréhender, d’autant plus qu’elle est la résultante de l’ensemble des dynamiques et politiques d’aménagement qui s’appliquent sur le territoire. Le Languedoc-Roussillon possède une identité culturelle très forte et ancrée dans ses paysages. Leur qualité est très souvent un atout pour le développement économique, l’attractivité touristique, la valorisation des territoires et le développement local. Les paysages ne sont pas figés ; ils sont en constante évolution, plus ou moins rapide, plus ou moins prononcée. Ce sont principalement les activités humaines qui les modifient : l’activité agricole qui structure les paysages et leur donne leur identité, en Languedoc-Roussillon particulièrement, les villes et les villages qui se développent, l’essor de la mobilité automobile et l’évolution des modes de vie qui ont profondément modifié le rapport au territoire… Ainsi, la préservation et la gestion des paysages est l’affaire de tous : les citoyens, les collectivités, les acteurs publics et privés… et doit intégrer des échelles très diverses : de l’îlot ou la parcelle au "grand paysage".
 
 
Des paysages régionaux connus et reconnus
- Des paysages et un patrimoine exceptionnels, de renommée mondiale
- Une connaissance des paysages « cadre de vie » en progression
 
Des grands paysages au cadre de vie : un territoire régional aux multiples visages
- Le Languedoc-Roussillon : un théâtre ouvert sur la Méditerranée, composé de 6 étages de grands paysages
- Un patrimoine bâti reflet de la grandeur passée et préparant le patrimoine de demain
- Des éléments du cadre de vie participant à la qualité des paysages
 
Une transformation rapide des paysages qui se poursuit
- Des dynamiques d’évolution paysagère sous la pression du développement urbain et de la fragilisation des activités agricoles
- Les outils pour l’intégration des enjeux paysagers