Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Écologie

Plusieurs étapes majeures de franchies pour le SINP de l’Occitanie !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 octobre 2021

Source : Wikimedia Commons

Le SINP (Système d’Information de l’Inventaire du Patrimoine naturel) est un réseau d’acteurs qui mettent en partage l’information naturaliste qu’ils détiennent selon un ensemble de méthodes et de règles communes.

Actuellement, plus de 4 millions de données faune et flore sont chargées sur la plateforme régionale, administrée par la DREAL en partenariat avec les deux Conservatoires Botaniques Nationaux (CBN) et le Conservatoire des Espaces Naturels (CEN) d’Occitanie.

Ces données peuvent être visualisées par le grand public au moyen d’un atlas régional du SINP.

Plus d’informations sur :
http://www.occitanie.developpement-durable.gouv.fr/sinp-r888.html

Depuis le mois de septembre 2021, la plateforme régionale du SINP de l’Occitanie est habilitée pour une période de deux ans par décision ministérielle, attestant sa conformité aux principes nationaux, son bon fonctionnement, sa pérennité et un bon dynamisme global.
Cette reconnaissance nationale de la qualité de l’organisation régionale et de son outil est assortie de 5 recommandations qui, une fois mises en œuvre, vont permettre de faire progresser davantage la plateforme.

La page « habilitation » de l’INPN a été mise à jour suite à cette validation officielle :
https://inpn.mnhn.fr/programme/donnees-observations-especes/references/habilitation

D’autre part, depuis cet été, les demandes de communication de données précises auprès de la plateforme régionale du SINP peuvent se faire au moyen de formulaires en ligne, accessibles depuis la page « accéder aux données » du portail internet régional :
http://www.occitanie.developpement-durable.gouv.fr/acceder-aux-donnees-r9227.html

Cette nouvelle interface automatisée, réalisée par deux co-administrateurs de la plateforme (Mathieu Bossaert du CEN et Eric Bruno de la DREAL) va permettre de faciliter le traitement des nombreuses demandes d’accès aux données du SINP, pour un usage par un large panel d’acteurs.