Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Développement durable, évaluation environnementale
 

Santé - Environnement

Selon la définition proposée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), « la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social de la personne et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». La qualité de l’environnement constitue un déterminant majeur de la santé humaine. Sa dégradation est à l’origine d’une altération de la qualité de vie et du bien-être, mais peut également contribuer au développement de diverses pathologies : intoxications, cancers, maladies cardiovasculaires ou respiratoires, allergies… En France, l’Institut national de veille sanitaire évalue entre 5 et 10% la part des cancers liés à des facteurs environnementaux. Les liens entre environnement et santé sont pour certains avérés, d’autres probables ou uniquement suspectés, et pour certains il n’y pas aujourd’hui de consensus de la communauté scientifique. On parle donc de risque sanitaire, que l’on peut définir comme la probabilité que des effets sur la santé surviennent à la suite d’une exposition de l’homme à une source de pollution. Il dépend de la nature des polluants, de leur toxicité, de la durée et de l’importance de l’exposition de l’homme. Les pollutions massives de l’ère industrielle (de l’eau et de l’air notamment) ont très fortement régressé et par là même les effets aigus. Cependant les avancées des études épidémiologiques ont mis en évidence des effets chroniques dans la population générale tout aussi préoccupants à long terme. De plus, de nouveaux risques émergent en lien avec le développement technologique (substances chimiques, rayonnements, nanoparticules…). Tous ces enjeux font désormais l’objet d’un effort de recherche important et d’un investissement des pouvoirs publics, notamment à travers le plan national santé-environnement et ses déclinaisons régionales. Le plan régional santé environnement 2010-2014 a élaboré 15 actions prioritaires pour l’amélioration de la qualité environnementale et favorisant la santé des habitants de la région Languedoc-Roussillon.
 
 
L’état des ressources et du cadre de vie, un facteur essentiel de santé
- La pollution de l’air à l’origine de certaines pathologies
- Une qualité des eaux distribuées globalement satisfaisante mais localement quelques situations critiques
- Une qualité sanitaire des eaux littorales conditionnant des activités économiques importantes pour la région
- Les pollutions industrielles et agricoles
- Des risques sanitaires liés aux espèces végétales (pollens) ou animales (vecteurs de maladies)
 
Les bâtiments et le milieu du travail, lieux d’exposition à certaines pollutions
- Des agents chimiques dans l’air : monoxyde de carbone, solvants, COV, radon
- Des agents biologiques : bactéries, moisissures, acariens, poils d’animaux…
- Un agent physique, le bruit
- Des risques environnementaux liés à la qualité des logements
- D’autres risques spécifiques dans le milieu du travail
- Des espaces urbains favorables à la santé
 
Des risques émergents ou suspectés
- La multiplication des nouvelles substances chimiques
- Les champs électromagnétiques
- Le développement des nanomatériaux
- Les effets du changement climatique sur la santé