Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Énergie, Air, Climat

Sécurité aval

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 15 octobre 2012

Les notions de sécurité et de risque aval ont été mises en avant par le drame survenu le 4 décembre 1995 sur le Drac qui avait provoqué 7 morts, consécutivement à un lâcher d’eau à partir d’une retenue hydroélectrique concédée.
Suite à ce drame, la circulaire du 13 juillet 1999 est venue préciser les moyens à engager qui peuvent être de plusieurs natures :
-  une analyse des risques par l’exploitant,
-  la réalisation d’essais, si possible en grandeur réelle, auxquels pourront être conviés les acteurs locaux,
-  la modification technique des ouvrages ou du lit du cours d’eau,
-  l’entretien des ouvrages et des abords.
-  une adaptation du mode d’exploitation des ouvrages,
-  la prévention et l’information préalable du public en continu (ex n° d’appel auprès de l’exploitant, signalisation et information sur site…),
-  La définition et la mise en place de moyens d’alerte,
-  l’interdiction ou la réglementation d’accès et de fréquentation (prise d’arrêtés, fermeture de sites par l’acquisition foncière et la mise en place de dispositifs physiques adaptés).
La haute vallée d’Ossau est équipée de nombreuses installations hydroélectriques nécessitant, pour une cohabitation harmonieuse entre les différents usages, la vigilance de tous, la prudence et le respect des consignes de sécurité.

Vous trouverez, via le lien ci dessous, des informations concernant la sécurité aval en vallée d’Ossau.
http://piso2h.drealmp.fr/SECURITE%20AVAL/