Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Prévention des risques
 

Séismes

Un séisme correspond à une rupture brutale, superficielle ou profonde, des roches le long d’un plan de faille. Cette rupture libère de l’énergie sous forme d’ondes élastiques qui se propagent à l’intérieur de la terre, se traduisant en surface par des vibrations du sol : les ondes sismiques.
Les séismes sont les risques naturels les plus meurtriers et généralement associés à des dégâts importants.
Les tremblements de terre se répartissent le long des zones où s’affrontent les plaques lithosphériques du globe terrestre. La lithosphère représente l’enveloppe externe de la Terre. Elle est constituée de plaques considérées comme des solides rigides se déplaçant à la surface de la Terre. Les frontières entre les plaques sont les zones où la lithosphère ne peut plus être considérée comme indéformable : elles sont donc caractérisées par une forte activité sismique.

La faille est une fracture de l’écorce terrestre.
Le foyer est le point de départ de la rupture des roches.
L’épicentre est le point de la surface terrestre situé à la verticale du foyer.
La magnitude mesure l’énergie libérée par le séisme au niveau du foyer.
L’intensité mesure les conséquences du séisme en surface.

Si vous ressentez un séisme, témoignez de votre expérience sur le site du Bureau central sismologique français : http://www.seisme.prd.fr/