Logo préfècture région

Présentation de l’espèce

publié le 20 décembre 2011 (modifié le 7 février 2012)

Avec une envergure de 250 à 285 cm et un poids moyen de 8 kg, le Vautour moine est le plus grand rapace d’Europe. Ses larges ailes rectangulaires, sa queue courte et cunéiforme et son plumage uniformément sombre sont caractéristiques. Les jeunes ont une couleur plus noire que les adultes, dont la livrée paraît plus brun-chocolat foncé. le plumage adulte n’est atteint qu’après 5 à 6 ans. La collerette est de la même couleur que l’ensemble du plumage. Les rémiges sont entièrement noires. Les oiseaux montrent un plumage uniformément brun sombre s’éclaircissant avec l’âge. Les pattes et les parties nues de la tête sont claires. Aucun dimorphisme de plumage ou de taille n’est détectable entre les deux sexes. le bec est puissant, recourbé et tranchant.
En vol ascendant, les ailes sont tenues horizontales, la main est tombante, la silhouette est alors très caractéristique. La queue courte et cunéiforme est également un bon critère.

Les manifestations vocales décrivent des séries ascendantes de "kokokokokoko" ou encore des "ghighighighi" aigus lors des périodes de reproduction et les phases d’alimentation ou en cas de nervosité et de stress.

Très semblable au Vautour fauve par sa taille et sa silhouette, il s’en distingue par une tenue des ailes à plat lorsqu’il cercle et l’extrémité de l’aile tombe en vol plané. De plus, les bords antérieurs et postérieurs des ailes tendues sont grossièrement parallèles sur toute leur longeur. Enfin, les pattes claires sont visibles de loin sous la queue noire.

C’est en 1988 que le projet de réintroduction du Vautour moine en France a vu le jour, sous l’impulsion de la Vultures Conservation Foundation.
Il y a aujourd’hui trois populations distinctes de Vautours moines en France, toutes issues d’opérations de réintroduction.
Le premier programme de réintroduction a été engagé dans les grands Causses à partir de 1992 avec 53 individus lâchés jusqu’en 2004. En 2009, les effectifs étaient de 21 couples territoriaux pour 17 couples nicheurs et environ une centaine d’individus. Depuis 1996 59 Vatours moines ont été produits dans la nature.

En 2004 a débuté un programme de réintroduction dans les préalpes provençales (Massif des Baronnies et Gorges du Verdon). Ce programme a commencé dans les Baronnies avec la libération des premiers individus durant l’été 2004. Depuis, 31 Vautours moines ont été relâchés dans les Baronnies et 15 dans le Verdon. Des lâchers sont toutefois encore indispensables afin d’obtenir un minimum de 50 oiseaux libres sur chacun des sites.