Logo préfècture région

Domaine Eau

publié le 19 mars 2013 (modifié le 20 mars 2013)

L’équilibre quantitatif des cours d’eau est précaire, la faiblesse de la ressource naturelle de nombreuses rivières étant accentuée par les usages agricoles, qui représentent en été 85 % des prélèvements d’eau, avec très peu de restitution aux rivières.

Le déséquilibre entre la ressource disponible et les prélèvements est encore important sur plusieurs sous-bassins de la région, notamment les bassins de la Garonne, de l’Adour et du Tarn-Aveyron.

Conformément à la loi sur l’eau et les milieux aquatiques (LEMA) du 30 décembre 2006, à ses textes d’application (décret du 24 septembre 2007 et circulaire du 30 juin 2008) et au SDAGE Adour-Garonne, des outils de régulation et de gestion équilibrée ont été mis au point : la définition de débits limites à respecter – débit objectif d’étiage (DOE) et débit de crise (DCR) –, l’élaboration de plans de gestion d’étiage (PGE), la mise en oeuvre de plans interdépartementaux « sécheresse » et la détermination de volumes prélevables pour l’ensemble des usages.

Globalement, grâce au dispositif mis en place, la région Midi-Pyrénées peut retrouver à terme un équilibre entre la ressource disponible et les prélèvements. Pour certains sous-bassins, Tarn-Aveyron notamment, l’absence de structure interdépartementale, prenant en charge la gestion des étiages et des prélèvements, peut être un handicap à la restauration de l’équilibre.