Logo préfècture région

Indicateur n°10 - Qualité des masses d’eau superficielles

publié le 10 novembre 2014 (modifié le 18 octobre 2016)

Définition de l’indicateur

Qualité écologique et chimique des masses d’eau superficielle (cours d’eau et plan d’eau) de la région.

Pour les masses d’eau « cours d’eau » l’état est caractérisé par deux aspects :

  • un état chimique évalué en mesurant la concentration de 41 substances chimiques, parmi lesquelles sont présents des métaux, des pesticides et des polluants industriels.
    Il est défini par deux classes : Bon, Mauvais
  • un état écologique qui juge du bon fonctionnement des écosystèmes aquatiques. Il prend en compte à la fois des éléments de qualité biologiques (végétaux, invertébrés, poissons) et physico-chimiques (nutriments, bilan en oxygène).
    Il est déterminé par les 5 classes suivantes : Très bon, Bon, Moyen, Médiocre, Mauvais

Lorsque les masses d’eau sont artificielles ou fortement modifiées, comme c’est le cas pour une majorité de plans d’eau, on ne parle plus de bon état écologique mais de bon potentiel écologique.

L’état général d’une masse d’eau est déterminé par la plus mauvaise classe de son état écologique (ou potentiel écologique) et de son état chimique.

les classes de qualité sont définies par l’arrêté du l’arrêté du 25 janvier 2010 relatif aux méthodes et critères d’évaluation de l’état écologique, de l’état chimique et du potentiel écologique des eaux de surface.
Ainsi, les résultats pris en compte pour l’évaluation des éléments biologiques et physicochimiques de l’état écologique de l’année N sont ceux des années N et N-1. Les résultats pris en compte pour l’évaluation de l’état chimique et des polluants spécifiques de l’état écologique de l’année N sont les derniers connus des années N-2, N-1 et N.

Type d’indicateur

Indicateur d’état

Échelle de renseignement

Régionale

Objectifs et valeurs de référence

La Directive Cadre sur l’Eau (DCE) mise en place en 2000, impose d’atteindre le bon état des masses d’eau dès 2015 dans l’objectif d’améliorer la qualité des eaux.
Des dérogations ont été obtenues pour certaines masses d’eau pour atteinte des objectifs en 2021 ou 2027.
En Languedoc-Roussillon, le très bon ou bon état doit être atteint pour 57% des cours d’eau en 2015. Les autres font l’objet d’une dérogation pour 2021 ou 2027.
Pour les plans d’eau, le bon état (bon état chimique et bon état écologique ou bon état chimique et bon potentiel écologique) doit être atteint en 2015 pour 20 sur les 23 existants. Il doit être atteint en 2021 ou 2027 pour les 3 autres.

Sources de données

Agence de l’eau

Fréquence d’actualisation

tous les 3 ans

Limites et précautions

Les évolutions sont à prendre avec précaution vu le niveau de confiance des données très variable.

Valeurs

Mise à jour de l’indicateur : septembre 2016

valeurs 2007 à 2009

Commentaires

L’objectif des 57% des cours d’eau en bon état pour 2015 est presque atteint en 2009.
Par contre pour les plans d’eau, seules 17% des masses d’eau de qualité déterminée sont en bon état (3 sur 17). L’objectif 2015 semble difficile à tenir.
De nouvelles données sur la qualité des masses d’eau sont attendues avec le nouveau SDAGE en 2016/2017.


  • arrete-25-01-2010 (format pdf - 8 Mo - 10/11/2014)Temps de téléchargement estimé : 2 min 11 s (512 K), 1 min 5 s (1024 K), 32 s (2 M), 13 s (5 M).