Logo préfècture région
 

Consommation d’espace

La consommation d’espace peut se définir comme l’utilisation d’une ressource, ici les surfaces non bâties, pour satisfaire les besoins en logements, équipements, activités et voiries. Elle se traduit par une artificialisation des sols, le plus souvent irréversible. Dans une certaine mesure, l’évolution de l’orientation agricole sur certaines parcelles, et plus particulièrement le retournement de prairies permanentes, peut s’apparenter à une forme d’artificialisation, bien que dans une certaine mesure réversible. A l’échelle nationale, alors que la croissance démographique a été de 5% entre 1992 et 2004, la consommation d’espace a augmenté de 16%. En cause, les modes de développement urbain, parfois mal maîtrisés, et qui conduisent à cette consommation reconnue par tous comme excessive. Elle est au coeur de nombreux enjeux, qu’il s’agisse de la préservation de la biodiversité et des ressources en eau, de la sécurité des biens et des personnes face au risque inondation, des émissions de gaz à effet de serre et plus globalement de la qualité de vie. Avec les outils de planification urbaine, les collectivités territoriales ont un rôle central à jouer dans la lutte contre la consommation d’espace. Atlas de la consommation foncière en Languedoc-Roussillon
 
 
Un développement urbain rapide et massif aux dépens des meilleures terres agricoles
- Une artificialisation contrastée reflétant la forte attractivité du littoral
- Une offre foncière tendue favorisant un report de l’urbanisation sur le rétro-littoral
 
Les effets sur l’ensemble des composantes de l’environnement et sur le cadre et la qualité de vie
- Des aménagements ayant des impacts directs sur la biodiversité, les paysages, les ressources en eau et les risques
- En corollaire de la consommation d’espace, une augmentation de distances et du recours à la voiture source de pollutions et de nuisances
 
Les leviers pour la maîtrise de la consommation d’espace
- Des SCOT couvrant les territoires les plus denses et à déployer dans les secteurs les plus ruraux
- La mise en œuvre de projets à l’échelle locale, du renouvellement urbain aux démarches exemplaires