Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Écologie

Stratégie régionale - espèces exotiques envahissantes

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 mai 2014 (modifié le 22 mai 2018)

Le bassin méditerranéen est un territoire riche d’une faune et d’une flore remarquable, reconnu comme un hot-spot de biodiversité à l’échelle mondiale. Les espèces et habitats particuliers de la région Languedoc-Roussillon, sont soumis, entre autres menaces, à l’invasion de certaines espèces exotiques, devenues envahissantes. Celles-ci peuvent être impactantes pour les espèces et milieux autochtones et contribuer à leur régression.

Trachemys scripta elegans

Face à cette menace et à la difficulté de lutter contre ces impacts, la DREAL LR et la Région Languedoc-Roussillon, ont souhaité établir une stratégie régionale sur ces espèces, pour la préservation de la biodiversité.
Les résultats de ces travaux sont présentés ici, avec de nombreux liens vers les sites des organismes en charge de ces questions au niveau régional.

Contexte et objet de la stratégie

La stratégie à vocation à constituer un cadre de référence pour la DREAL et la Région LR, dans les actions qu’elles conduisent directement, ou par l’intermédiaire des gestionnaires d’espaces naturels protégés.
Certaines de ces espèces exotiques envahissantes (et d’autres non mentionnées ici) sont susceptibles également d’impacter la santé humaine ou les productions agricoles et l’élevage. Ces questions étant traitées par ailleurs (notamment pas les organismes agricoles, la FREDON, etc…), elles ne font pas l’objet de la présente stratégie.
De plus, si les espèces autochtones sont également susceptibles, dans certains cas de déséquilibres avec les milieux, de causer des impacts à la biodiversité, il a été choisi de ne pas les intégrer dans la stratégie, par souci de lisibilité.
Les documents cités en référence comprennent des définitions des termes utilisés dans l’article et les liens.

Les documents concernant la flore ont été élaborés par le Conservatoire Botanique Méditerranéen de Porquerolles (CBN Med). Ceux concernant la faune l’ont été par le Conservatoire d’Espaces Naturels de Languedoc-Roussillon (CEN LR).

Stratégie régionale espèces exotiques envahissantes - le cadre commun

Synthèse de la stratégie régionale espèces exotique envahissantes de faune et de flore en Languedoc-Roussillon (format pdf - 68.6 ko - 12/05/2014)
Tout comme la stratégie européenne, la stratégie régionale vise quatre objectifs qui constituent le fondement même de la gestion des espèces exotiques envahissantes :

  • Prévenir les introductions nuisibles, intentionnelles ou non ;
  • Détecter et identifier les nouvelles espèces envahissantes quand elles commencent à s’installer sans causer encore de dommages et Intervenir rapidement (éradication) ;
  • Lutter contre les espèces exotiques qui sont établies ou se répandent (confinement et contrôle) ;
  • Restaurer les habitats remarquables.

Pour chacun de ces objectifs, la stratégie envisage des « phases » ou étapes dans la démarche :

  • Evaluer les menaces / diagnostiquer  ;
  • Identifier et gérer les espèces, les habitats et les paysages ;
  • Echanger sur le problème / communiquer / coordonner.

Stratégie régionale espèces exotiques envahissantes de faune

La stratégie se compose de deux documents :

  • l’état des lieux (format pdf - 936.4 ko - 12/05/2014) relatif aux phénomènes d’invasion biologiques au niveau international ; la situation en région LR ;
  • le plan d’actions (format pdf - 704.5 ko - 12/05/2014) sur les espèces exotiques de faune envahissante en LR. Elle est complétée par des fiches descriptives des principales espèces (format zip - 4.2 Mo - 12/05/2014) identifiées dans la stratégie. Cette liste d’espèces n’est pas exhaustive et sera susceptible d’être mise à jour à l’avenir, suivant l’évolution des connaissances.

La majorité des enjeux pour la faune exotique envahissante concerne les milieux aquatiques, les cours d’eaux, les mares, les lagunes et les zones humides.

Avancement de la mise en oeuvre

Une large part des actions décrites dans le document a été mise en oeuvre ou est en cours (Tortues de Floride, Vison, Grenouilles vertes, etc…).

Pour ce qui concerne la collection des observations de ces espèces sous forme de base de données, il a été choisi par l’ensemble des acteurs concernés, de les intégrer dans les bases de données du Système d’Information sur la Nature et les Paysages, gérées pour chaque groupe taxonomique par différents réseaux. Pour en savoir plus, consulter la rubrique SINP.

Le réseau des gestionnaires d’espaces naturels protégés de Languedoc-Roussillon anime les échanges entre gestionnaires sur la mise en oeuvre d’actions de lutte, recueille les retours d’expérience, et élabore des outils de communication sur cette thématique, aussi bien pour les actions relatives à la faune que celles relatives à la flore invasives.

Stratégie régionale espèces exotiques envahissantes de flore

mimosa

La stratégie régionale de lutte contre les espèces exotiques envahissantes de flore (format pdf - 2.1 Mo - 12/05/2014) fait l’objet d’un document qui synthétise les principales ressources bibliographiques sur ce sujet, et établit le principe de listes d’espèces, faisant l’objet de plusieurs niveaux d’alerte.
Ce document est repris, de façon pédagogique et illustrée, sur le site internet dédié, établi et maintenu par le CBN Méditerranéen de Porquerolles : INVMED.

Evaluer, prévenir et faire connaitre le risque d’envahissement : les listes d’évaluation

Le site INVMED présente la méthode d’évaluation du risque posé par les espèces exotiques de flore, et les résultats concernant les espèces évaluées, sous forme de listes :

  • Les espèces de la liste blanche sont celles dont la présence constitue un risque faible pour l’environnement.
  • Les espèces de la liste d’observation sont les espèces qui, à l’issue de l’analyse de risques, sont déclarées présenter un risque moyen (ou intermédiaire) pour l’environnement.
  • La liste noire identifie les espèces pouvant présenter des effets sur la santé animale, végétale ou celle de l’environnement.
  • Enfin, les espèces de la liste grise sont celles dont le risque ne peut pas être déterminé de façon définitive par manque de données, mais qui ont été identifiées comme à risque élevé dans d’autres régions ou pays.

Favoriser la substitution des espèces exotiques envahissantes par des espèces autochtones adaptées

En raison de leur intérêt pratique ou esthétique, certaines des espèces à risque font l’objet d’une valorisation horticole et sont en vente libre dans le commerce (seules les jussies sont interdites en France).
Dans le cadre de la stratégie régionale, le CBN Med travaille donc pour l’établissement d’une liste verte d’espèces de substitution. Cette liste verte regroupe des espèces autochtones commercialisées, qui présentent des qualités proches des espèces exotiques habituellement utilisées. Cette liste et les usages possibles de ces espèces de substitution sont disponibles sur le site INVMED.

En privilégiant l’usage de ces espèces dans son jardin, ses espaces verts, chacun, en tant que particulier, élu, responsable de collectivité ou aménageur, peut agir pour limiter la diffusion d’espèces exotiques envahissantes, et ainsi, préserver la biodiversité régionale.

Il est rappelé que ces listes ne sont pas exhaustives, et susceptibles d’évoluer en fonction des connaissances et des évolutions naturelles.

En savoir plus, les stratégies nationales et internationales

Consulter :