Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports

Déviation de Lunel

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 7 novembre 2018

Description :

La déviation de Lunel - Lunel-Viel est le premier maillon de l’aménagement de l’itinéraire RN113 entre Nîmes et Montpellier.

L’agglomération de Lunel est située sur la RN113 à un point d’échange avec l’autoroute A9 et les axes desservant le littoral et ses stations touristiques. Son contournement par le sud a été adopté à l’occasion des concertations visant à étudier les variantes de l’itinéraire Nîmes-Montpellier du fait de sa faculté à assurer le niveau de desserte locale exigée.

Aujourd’hui, la RN113 à Lunel accueille près de 25 000 véhicules/jour avec un accroissement important du trafic en période estivale.

Les objectifs affichés, qui portent à la fois sur le désengorgement du centre-ville de Lunel et Lunel-Viel et sur l’amélioration de la desserte du territoire, sont :

- de fluidifier la circulation de transit et de permettre la renaissance des centres urbains ;
- d’améliorer la desserte globale de l’agglomération lunelloise ;
- d’améliorer la sécurité des déplacements et de la mobilité locale.

La déviation de Lunel - Lunel-Viel est une route neuve bidirectionnelle avec créneaux de dépassements et 5 carrefours giratoires créés. Un nouveau pont permettra de franchir le Vidourle.

Historique :

Un projet de déviation de la RN113 au droit de Lunel apparaît dès 1994 dans le cadre d’études préliminaires définissant un parti d’aménagement global entre Montpellier et Nîmes (avant-projet sommaire d’itinéraires, APSI).

En 2005, à l’issue des études d’avant-projet sommaire, une consultation du public est menée, sur la base de plusieurs variantes de tracé. Le projet alors retenu consistait en une déviation à 2x2 voies d’une longueur de 12,5 Km.

En l’absence de financements, le projet est resté bloqué jusqu’en 2015, où il est inscrit au contrat de plan Etat-Région (CPER) 2015-2020. Le nouveau parti d’aménagement comporte seulement la section ouest du projet initialement envisagé, mais sous la forme d’une route bidirectionnelle (2 voies), avec des créneaux de dépassement.

Etat d’avancement :

- Concertation Inter-services : 15/11-15/12/17 ;
- Saisine de l’autorité environnementale : 12 juillet - 12 octobre 2018 - avis publié le 10/10/18.

Calendrier prévisionnel :

- Enquête publique : fin janvier 2019 ;
- Procédures Loi sur l’eau et espèces protégées en 2020 ;
- Enquête publique environnementale en 2021.

Financement :

Le coût de l’opération et évalué à 50 M d’€ (6 M€ au CPER 2015-2020) réparti comme suit :

- 50 % Etat ;
- 50 % Collectivités : 1/3 Région ; 1/3 Conseil Départemental 34, 1/3 Communauté de Communes du Pays de Lunel.