Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Sites et paysages

Le pont du Gard

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 mai 2020 (modifié le 7 mai 2020)

Situé dans le sud-est de la France, le pont du Gard, édifié au milieu du 1er siècle, est l’élément majeur d’un aqueduc de 50 km qui alimentait la ville de Nîmes. Pont aqueduc à trois niveaux s’élevant à près de 50 m, il permettait à la conduite d’eau de franchir la rivière Gardon. Ce triple pont, dont l’étage le plus long, tout en haut de l’édifice, mesurait 360 m, est une prouesse et un chef-d’œuvre technique, mais aussi une œuvre d’art, dont la présence transfigure le paysage.

L’aqueduc de Nîmes a cessé de fonctionner vers le début du VIᵉ siècle et le Pont du Gard n’a jamais retrouvé son usage primitif. En 1746, un pont routier accolé au premier niveau du pont romain fut construit par l’ingénieur Henri Pitot qui eut le souci d’ajuster son ouvrage le plus exactement possible au pont antique. Depuis la fin du XVIIᵉ siècle et jusqu’à nos jours, le pont du Gard a été l’objet de nombreuses campagnes de restauration qui l’ont consacré comme un monument témoin de la civilisation romaine.

De ce fait, le pont du Gard a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial UNESCO en 1985 sur 0,17 ha puis en 2007 le Comité du patrimoine mondial a approuvé une zone tampon de protection de 691 ha afin de protéger l’environnement de l’aqueduc. La valeur universelle exceptionnelle (VUE) de ce bien est reconnue selon 3 critères :
• Critère I : « Représenter une réalisation artistique unique, un chef-d’œuvre de l’esprit créateur de l’homme »
• Critère III : « Apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une civilisation disparue »
• Critère IV : « Offrir un exemple éminent d’un type de construction ou d’un ensemble architectural illustrant une période historique significative »

Le site du Pont du Gard avec ses monuments historiques, ses 165 ha d’espaces naturels classés et ses nombreux espaces de découvertes, est géré depuis 2003 par un Établissement Public de Coopération Culturelle à caractère industriel et commercial. L’EPCC Pont du Gard associe l’État, la Région Occitanie, le Département du Gard et les communes concernées pour assurer la gestion et l’animation du site. Depuis 2004, il s’est doté d’un plan de gestion.

Pour en savoir plus :