Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Aménagement, logement, paysages
 

Eco Cités

31 grands territoires urbains s’engagent aux côtés de l’État français pour conduire la transition écologique des villes.

Face aux enjeux du changement climatique et aux défis du soutien à la croissance et à l’attractivité des villes, l’État encourage l’innovation urbaine.

L’État encourage la réalisation de projets urbains intégrés, innovants, portés par des acteurs publics et privés, dans les métropoles ou les grandes agglomérations. Les objectifs de la ville durable sont articulés de manière transversale dans chaque projet ÉcoCité. Ils traduisent une approche intégrée : des transports et de la mobilité ; de la gestion de l’énergie et des ressources ; de l’organisation urbaine et de l’habitat.

Le Programme d’investissements d’avenir, piloté par le Commissariat général à l’investissement, consacre 668 millions d’euros à l’action « Ville de demain » gérée par la Caisse des dépôts. « Ville de demain » favorise l’émergence d’une nouvelle façon de concevoir, construire et gérer la ville dans le cadre de la démarche ÉcoCité.

Grâce à « Ville de demain », l’Etat accompagne, depuis 2010, des projets urbains intégrés, exemplaires en termes d’excellence environnementale et d’innovation, portés par des acteurs publics ou privés, dans des métropoles ou des grandes agglomérations. L’objectif de cette démarche partenariale est de développer des villes attractives et résilientes qui préservent l’environnement, la cohésion sociale et la qualité de vie de leurs habitants.

Le Programme « Ville de demain » est mis en œuvre en deux tranches.

  • La première, entre 2010 et 2014, a permis de sélectionner des projets innovants et écologiques portés par 19 grandes villes françaises qui ont rejoint la démarche EcoCité.
  • La seconde tranche entre 2015 et 2020, dotée de 320 millions d’euros (160 millions pour les subventions, 5 millions pour le fonds d’amorçage et 110 millions pour les prises de participation), s’inscrit dans la continuité de la première en ouvrant l’éligibilité des financements à toutes les métropoles, en cohérence avec la loi n° 2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles ainsi qu’aux start-up et entreprises qui innovent dans les domaines de la ville durable.

Pour en savoir plus : http://www.ecocites.logement.gouv.fr/spip.php?page=sommaire