Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Actualités
 

Le paléosite classé de Sansan (32) valorisé

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 juin 2018

Une valorisation méritée

La commune de Sansan, dans le Gers, abrite un des deux plus prestigieux site fossilifère d’Europe.
Un parcours pédagogique d’interprétation a été inauguré le 24 mai 2018, en présence de Mme Catherine Seguin, Préfète du Gers, Pierre Dubreuil, Directeur du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et François Rivière, Président de la Communauté de Communes Val de Gers.
Ce moment a été précédé par une brillante conférence « L’importance du site paléontologique de Sansan dans l’histoire des sciences » à la Maison de l’Intercommunalité à SEISSAN par Pascal TASSY, Paléontologue Professeur Emérite du MNHN, célébrant l’ouverture de ce site au grand public.

Après un travail soutenu entre la collectivité et les services de l’État (Museum de Paris et de Toulouse, UDAP et DREAL), un cahier de gestion de la valorisation à long terme de ce site classé fixe le cadre et le projet des différentes phases de travaux de restauration et d’interprétation du site. La parcours pédagogique en constitue la première phase.

Un gisement de référence internationale dans l’histoire des sciences

machoire en grand format (nouvelle fenêtre)
machoire

Ce lieu a été découvert en 1834. Il constitue le creuset de la naissance de la paléontologie française. Quand Edouard Lartet (1801-1871), reçoit d’un berger, une dent de mastodonte, les théories des sciences de la vie sont encore ancrées dans la théorie déterministe du créationnisme. Les travaux qu’il engage à Sansan apportent une pierre précieuse à la construction de la théorie darwinienne de l’évolution des espèces qui constitue aujourd’hui encore le meilleur cadre conceptuel dont nous disposions pour comprendre et penser un monde naturel en perpétuelle instabilité, essentiellement dynamique.

Cette première découverte va ouvrir une succession de fouilles qui permettront de définir la faune et la flore du Miocène moyen (- 15 millions d’années) et poser Sansan comme gisement de référence internationale pour cette période. Parmi les fossiles trouvés, une mâchoire de grand singe (Pliopithecus antiquus) apportera le chaînon manquant à la continuité historique entre les mammifères hominidaes du tertiaire et ceux du quaternaire, et la découverte de l’Archaeobelodon qui constitue la pièce maîtresse de la galerie de l’évolution du Museum National de Paris depuis son ouverture.

Un peu d’histoire…

Ce lieu est la propriété de l’État depuis 1849 et a été classé au titre des sites le 30 août 1948 pour ses valeurs historiques et scientifiques. Le lieu du Campané et notamment la ferme qui abrita les campagnes successives de fouilles tombait progressivement en ruine. Il convenait de sauver ce lieu et la mémoire des travaux dont il témoigne.
En 2017, la Communauté de Communes du Val du Gers s’associe avec les Muséum de Paris et de Toulouse pour redonner vie à ce lieu et rendre ces connaissances accessibles au grand public.

avant valorisation en grand format (nouvelle fenêtre)
avant valorisation
après valorisation en grand format (nouvelle fenêtre)
après valorisation

De nouvelles fouilles et restitution grandeur nature des fossiles doivent suivre prochainement.

Photos DREAL Occitanie et MNHN - Cliquer sur les photos pour les agrandir


En savoir plus sur les conditions de découverte