Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Sites et paysages
 

Le Plan Garonne

 
 
Des projets pour une réappropriation de la Garonne
Après une longue période d’oubli, depuis la fin des années 1990, le regard porté par les acteurs des territoires sur la Garonne change et les travaux de valorisation, d’abord naturalistes ou réservés aux berges de la Garonne dans sa traversée des grandes villes, se multiplient et se diversifient. Le fleuve retrouve peu à peu une place essentielle dans le cadre de vie, et dévoile le potentiel d’une nouvelle économie locale attachée à un cadre de vie requalifié pour les habitants d’Occitanie comme pour ses touristes.
 
Une animation à l’échelle du fleuve
L’un des objectifs du plan Garonne, volet paysage, vise à dynamiser la réhabilitation du fleuve en recherchant une mobilisation collective, et une appropriation citoyenne qui révèle une relation de qualité entre les hommes et un fleuve plus accessible, plus attractif et pourvoyeur d’un développement économique responsable. Plusieurs actions y contribuent par une animation de l’espace fluvial de la Garonne et son bassin amont, un développement de la connaissance et une sensibilisation publique à grande échelle.
 
L’observatoire photographique des paysages garonnais
L’observatoire photographique des paysages de Garonne vise à suivre les transformations des paysages fluviaux au cours du temps, afin de mieux les comprendre et d’évaluer les effets des politiques publiques que nous menons. Il permet alors de capitaliser une mémoire collective sur le fleuve, de sensibiliser les populations à l’évolution des paysages et constitue une aide à la décision en vue de protéger, valoriser ou réhabiliter les paysages.
 
Pour une identité culturelle et paysagère du fleuve
Le paysage désigne une partie de territoire, telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations. La Convention européenne du paysage (octobre 2000 à Florence, entrée en vigueur en France en juillet 2006)