Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Actualités
 

Un étiage tendu mais pas inhabituel pour le bassin Adour-Garonne

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 juin 2020

Après un étiage 2018 tardif mais qui s’est poursuivi jusqu’en décembre 2018, la période hivernale 2018 – 2019 a été peu arrosée et présente un déficit de précipitations 10 à 20 % sur la majorité du bassin. La recharge hivernale et printanière des nappes a été relativement faible et les stocks de neige sont proches
des minima historiques durant toute la période. L’étiage 2019 s’est installé à la mi-juin, avec un épisode caniculaire dès la fin du mois. L’hydrologie générale reste déficitaire en juin sur la majorité du bassin et poursuit sa dégradation jusqu’en septembre. Malgré les pluies, l’hydrologie du mois d’octobre reste déficitaire. Les volumes consommés sur l’ensemble des retenues sur la période de juin à octobre s’élèvent à près de 65 % du stock total disponible.

L’étiage 2019 a été tendu en Adour-Garonne sans toutefois être inhabituel et sans problème majeur d’alimentation en eau potable. On peut noter que la centrale
nucléaire de Golfech s’est retrouvée en situation climatique exceptionnelle, situation gérée par l’arrêt des deux tranches de production du 23 au 29 juillet. L’étiage s’est terminé au mois d’octobre.

Au total, 337 arrêtés préfectoraux ont été pris pour limiter les usages de l’eau sur 25 départements du bassin Adour-Garonne, sur la période de mars à novembre 2019.

Bonne lecture.

Bilan de l’étiage 2019 (format pdf - 11.7 Mo - 10/06/2020)

Et retrouvez tous les bulletins sur la rubrique dédiée