Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Écologie
 

Eléments de définition

Selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), la Convention sur la diversité biologique, le Parlement européen et le Conseil de l’Europe, une espèce exotique envahissante est une espèce animale ou végétale introduite par l’homme en dehors de son aire de répartition naturelle (volontairement ou fortuitement) et dont l’implantation et la propagation menacent les écosystèmes, les habitats ou les espèces indigènes avec des conséquences écologiques et/ou économiques et/ou sanitaires négatives.
 
 

Définition

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 octobre 2021

Les espèces exotiques envahissantes sont aujourd’hui considérées comme la troisième cause d’érosion de la biodiversité au niveau mondial, après la destruction des habitats et la surexploitation des espèces. Elles se rencontrent dans tous les groupes taxonomiques (micro-organismes, champignons, plantes, animaux invertébrés et vertébrés…) et touchent tous les types d’écosystèmes terrestres, d’eaux douces ou marines (les milieux insulaires sont particulièrement concernés).
Les espèces dont l’aire de répartition naturelle évolue sans intervention humaine, en raison de la modification des conditions écologiques et du changement climatique ne sont pas considérées comme des espèces exotiques envahissantes.

Toutes les espèces introduites ne deviennent pas envahissantes. Seules quelques-unes prolifèrent jusqu’à menacer les espèces indigènes, les habitats naturels et les services rendus par les écosystèmes. Une espèce exotique envahissante doit ainsi répondre à ces 4 critères :

  • Introduction : une espèce est transportée par l’homme sur un territoire dont elle n’est pas originaire ;
  • Acclimatation : l’espèce réussit à survivre sur son nouveau territoire d’introduction. Cet aspect est favorise par des écosystèmes fragilisés par des perturbations anthropiques ;
  • Naturalisation : l’espèce arrive à se reproduire sur son nouveau territoire ;
  • Expansion : l’espèce colonise ce territoire et s’étend. Le caractère envahissant se détermine par une extension rapide au détriment d’espèces locales.

Pour en savoir plus :
Ministère de la Transition écologique
Centre de ressources des espèces exotiques envahissantes