Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Accueil

Consultation publique - Dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces protégées - Réensablement de la plage de Fleury (11)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 octobre 2013 (modifié le 18 décembre 2013)

Le Conseil Général de l’Hérault porte un projet de réensablement de plage sur la commune de Fleury (11). Le projet vise à reconstituer un cordon dunaire dans lequel l’érosion marine a créé des brêches, et restaurer une largeur de plage supérieure, en mobilisant des sables issus du dragage de l’embouchure de l’Aude.
La réalisation de ce projet implique la destruction d’individus d’une espèce végétale protégée Euphorbia peplis et la destruction d’individus et d’habitats de 4 espèces de reptiles protégées.

Cette atteinte à des espèces protégées nécessite par conséquent une dérogation à la protection stricte des espèces, en application du code de l’environnement (L411-2).
Conformément à la charte de l’Environnnement, le public a été invité à prendre connaissance de cette demande de dérogation espèces protégées et a pu émettre des observations.

Déroulement de la consultation

La consultation publique relative à cette demande de dérogation a été réalisée uniquement par voie électronique, sur la base du dossier de demande de dérogation.

Le public a eu la possibilité de faire connaître ses observations sur cette demande de dérogation du 18 octobre 2013 au 2 novembre 2013 (durée de 15 jours), et disposait pour ce faire des pièces suivantes en téléchargement :

  • dossier technique de demande de dérogation

La consultation est désormais terminée

Aucune observation n’a été reçue, la dérogation a été accordée, elle est téléchargeable :

En savoir plus sur les dérogations à la protection des espèces.